Logo Alliance Française

Spectacle

Spectacle «Homo Sapiens! Sapiens?»

Comédie satirique «Homo sapiens! Sapiens?» d’après la pièce de Yasmina Reza «Le Dieu du carnage».

Deux familles où chacun cache sa vraie nature. Mais en une soirée, tous les masques tombent et les héros montrent leurs vrais visages.


Une mise en scène désopilante qui tiendra les spectateurs en haleine.

Informations pratiques :

Lieu: Central Hotel Lviv
Heure: 19h00
Durée: 90 min
Age: 15+

S'y rendre

Cinéma

Fête du cinéma d'animation: «Le Tableau»

Un château, des jardins fleuris, une forêt menaçante, voilà ce qu’un Peintre, pour des raisons mystérieuses, a laissé inachevé. Dans ce tableau vivent trois sortes de personnages : les Toupins qui sont entièrement peints, les Pafinis auxquels il manque quelques couleurs et les Reufs qui ne sont que des esquisses. Les personnages principaux doivent trouver le Peintre pourqu’il termine son oeuvre.

S'y rendre
Fb

Cinéma

Fête du cinéma d’animation: «La Jeune fille sans main»

En des temps difficiles, un meunier vend sa fille au Diable. Protégée par sa pureté, elle lui échappe mais est privée de ses mains. Loin de sa famille, elle rencontre la déesse de l’eau, un doux jardinier ainsi que le prince. Un long périple vers la lumière…

Adaptation d’un conte des frères Grimm.

S'y rendre
FB

Cinéma

Rétrospective Michel Piccoli: «Compartiment tueurs»

Une passagère d’un wagon-couchette du Marseille-Paris est retrouvée étranglée. Par la suite, plusieurs des autres occupants de ce compartiment sont assassinés. À la police judiciaire, l’inspecteur Grazziani et son assistant Jean-Lou Gabert, sont sommés de mettre fin rapidement à cette vague de crimes… Détail étrange : le tueur est plus rapide que la police pour retrouver ses potentielles victimes, les six occupants du compartiment.

D’après le roman de Sébastien Japrisot.

Spectacle

Spectacle «Deux petites dames vers le Nord»

Deux petites dames, deux vieilles filles, deux sœur font face à la mort de leur mère. Chacune a ses histoires cachées, ses peurs, son caractère bien trempé, et sa manière de fuir la réalité.

Derrière l’humour noir, «Teart u koshyky» nous propose une adaptation de l’œuvre du français Pierre Notte entre poésie et émotion.

S'y rendre

Soyez informés des actualités de l’Alliance